En Europe, l'épidémie de rougeole s'intensifie, alerte l'OMS

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 29/08/2019

Crédit photo : PHANIE

La rougeole gagne du terrain dans la région Europe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) : près de 90 000 cas ont été rapportés dans 48 pays au cours du premier semestre 2019. C'est plus que sur toute l'année 2018 qui comptait 84 462 cas.

La Commission régionale européenne de vérification de l'élimination de la rougeole et de la rubéole (CRV), qui s’est réunie en juin en Pologne, a déclaré que pour la première fois depuis 2012, quatre pays considérés comme étant exempts de rougeole ont vu cette maladie resurgir. Il s'agit de l'Albanie, de la Grèce, du Royaume-Uni et de la Tchéquie. L'Autriche et la Suisse ont en revanche obtenu le statut d'élimination après une interruption d'au moins 36 mois de la transmission endémique. Ainsi, 35 pays ont maintenu ou obtenu le statut d'élimination de la rougeole à la fin de 2018. En 2017, ils étaient 37.

60 % des cas de rougeole en Ukraine

L'analyse épidémiologique du premier semestre 2019 est présentée dans le bulletin EpiBrief de l'OMS. Sur l'ensemble de la région Europe, quatre pays concentrent 77,5 % des cas de rougeole, avec en tête l'Ukraine (60,2 % des cas), suivie du Kazakhstan (9,8 %), de la Géorgie (4,3 %) et de la Fédération de Russie (3,2 %).

Sur les 88 919 cas pour lesquels la classe d'âge était connue, 10 % avaient moins de 1 an, 17 % entre 1 et 4 ans, 31 % entre 5 et 19 ans et 41 % plus de 20 ans.

Le statut vaccinal était rapporté pour 63 380 personnes (soit 70 % des cas). Parmi elles, 62 % n'étaient pas vaccinées. Les autres auraient reçu au moins une dose de vaccin (sur les deux requises).

37 décès à signaler

Par ailleurs, toujours sur le premier semestre 2019, 37 décès sont à signaler (36 de ces cas de rougeole ont été confirmés en laboratoire). L'Ukraine comptabilise à elle seule 18 de ces décès.

Parmi les 37 personnes décédées, 31 n'étaient pas vaccinées et une n'avait reçu qu'une dose. Pour les cinq autres, le statut vaccinal n'était pas connu. Il s'agissait de 8 enfants de moins de 1 an, de 12 enfants de 1 à 9 ans, de 2 enfants de 10 à 19 ans et de 15 adultes de 25 ans et plus (le plus âgé ayant 69 ans).

Concernant la rubéole, une amélioration de la situation est à noter. Au cours du premier semestre 2019, 410 cas ont été rapportés dans 16 pays. Sur la même période en 2018, il y en avait eu 522.

« Pour atteindre et maintenir l'élimination dans la région Europe, il est nécessaire d'atteindre et de maintenir une couverture vaccinale d'au moins 95 % au niveau national et dans toutes les zones infranationales par le biais de la vaccination systématique », indique l'OMS. Elle souligne également l’importance du rattrapage pour ceux qui n'ont pas été vaccinés ou qui n'ont pas reçu les deux doses.

Elle appelle par ailleurs « tous les pays à veiller à ce que leurs systèmes de surveillance soient suffisamment sensibles et spécifiques pour détecter, confirmer et classer tous les cas suspects ».


Source : lequotidiendumedecin.fr