LA SANTE EN LIBRAIRIE : Psychologie et sciences humaines

Avoir conscience de sa conscience  Abonné

Publié le 07/02/2011
1297044993225126_IMG_53652_HR.jpg

1297044993225126_IMG_53652_HR.jpg

1297044992224491_IMG_53443_HR.jpg

1297044992224491_IMG_53443_HR.jpg

« SI, AU LIEU d’être victime de notre hypothétique inconscient freudien, nous étions victimes de notre conscience ? » est la question de fond de l’ouvrage de Philippe Presles, médecin, directeur de l’Institut Moncey et auteur d’ouvrages de prévention. Cette conscience, qui peut aussi être source de liberté, de contrôle de nos vies et de capacité d’arbitrer entre deux pulsions. La bonne question n’est pas forcément « Qui suis-je ? » mais « Qu’est ce qu’il me plairait de faire ou d’être ? », explique-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte