Éditorial

Une petite révolution

Par
Publié le 13/05/2019
Jean Paillard

Jean Paillard
Crédit photo : S. Toubon

Ce n’était pas la négociation du siècle, mais l’occasion ou jamais de changer l'organisation des soins de premier recours. Après avoir porté sur les fonts baptismaux une convention 2016 jugée à l’époque peu innovante, Nicolas Revel tient enfin sa réforme fondatrice. À l’issue de quatre mois de discussions, le patron de la CNAM est parvenu à mettre au point un accord restructurant sur les Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), mi avril et sur les assistants médicaux, jeudi dernier.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)