Une affaire au caractère inédit

Publié le 04/10/2018

L’audience du 8 octobre devant  le tribunal correctionnel de Grenoble devrait marquer le dénouement de ce long feuilleton judiciaire, vieux de onze ans. En 2008, trois policiers et un commissaire sont mis en examen pour « coups et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail ». À la fin de la procédure, seul le commissaire devait être renvoyé devant le tribunal correctionnel, les trois autres fonctionnaires bénéficiant d’un non-lieu justifié par l’impossibilité d’identifier le tireur.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?