Tribune

Un projet de santé à haut risque et qui manque sa cible en l'état

Publié le 18/03/2019

Le projet de loi santé du Gouvernement, examiné à l’Assemblée Nationale, aborde la transformation de notre système de santé à partir de trois axes : la formation (titre I), l’organisation des soins (titre II) et le virage numérique (titre III).

Bien que les nouvelles modalités de sélection ne soient pas encore explicites, la restructuration de la formation médicale semble aller dans le bon sens. En revanche, le virage numérique se fera probablement encore attendre, du fait de propositions qui reprennent la stratégie d’échec empruntée depuis 15 ans.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?