Sarkozy : faire fructifier son bilan et attaquer son adversaire  Abonné

Publié le 24/04/2012

EN 2007, Nicolas Sarkozy disait de son programme santé et de celui de Ségolène Royal, que c’était « le jour et la nuit ». Il est vrai que le candidat UMP avait pris le contre-pied de sa rivale socialiste sur plusieurs fronts. C’est un tout autre scénario qui s’est déroulé ces derniers mois : Nicolas Sarkozy a tardé à entrer en campagne. « Le président va chercher à cliver, il se positionnera sur des valeurs mais ne fera pas de programme en tant que tel », confiait l’un de ses proches courant mars.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte