GRIPPE A(H1N1)-Lancement de la campagne de vaccination collective

Roselyne Bachelot répond aux questions qui fâchent

Publié le 11/11/2009
- Mis à jour le 12/12/2014
1276109710F_600x_103204_IMG_22568_1258001300545.jpg

1276109710F_600x_103204_IMG_22568_1258001300545.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La question des réquisitions fermes

LE QUOTIDIEN - Le ton monte parmi les syndicats et les URML qui dénoncent « le discours lénifiant » des autorités nationales de santé et les réalités qui seraient beaucoup plus tendues dans les départements. Ils estiment que ce sont les régions les moins bien loties en termes de démographie médicale (basse et haute Normandie, Poitou-Charente, Centre) qui vont être le plus exposées aux réquisitions. Certains parlent d’un « casus belli ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?