Revalos, gardes : étudiants et internes passent à l'offensive au Ségur de la santé mais n'obtiennent aucun chiffre  Abonné

Par
Sophie Martos -
Publié le 24/06/2020

Crédit photo : Phanie

Alors que les séances de travail s'enchaînent depuis quatre semaines dans le cadre du Ségur de la santé, les étudiants en médecine (ANEMF) et les internes (ISNAR-IMG et ISNI) estiment être sortis « bredouilles », ce mercredi, après la réunion multilatérale au ministère au sujet notamment des rémunérations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte