Éditorial

Question de confiance

Par
Jean Paillard -
Publié le 15/05/2020

« Contact tracing » : le terme fait partie de ces nouveaux mots qui – avec « cluster », « super-spreader », « patient zéro » « quatorzaine » ou « distanciation sociale »- ont enrichi le vocabulaire de nos concitoyens depuis le début de l’épidémie. Ce nouvel anglicisme désigne les fichiers de patients Covid + et personnes contacts. Leur déploiement – prévu entre cette semaine pour SI-DEP (concernant les tests) ou Contact Covid (organisant le suivi des cas) et début juin pour l’application numérique StopCovid — a été l’objet de débats nourris dans les deux Assemblées ces derniers jours.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)