Entretien

Pr Philippe Sansonetti : "Le plasmide de virulence a été un point de rupture dans la recherche sur les Shigella"

Publié le 29/10/2015
- Mis à jour le 29/10/2015

Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Comment en êtes-vous arrivé à vous passionner pour la Shigella ?

Pr PHILIPPE SANSONETTI : Quand j’ai commencé à vouloir appliquer la génétique moléculaire aux bactéries pathogènes, dans les années soixante-dix, il y avait très peu de modèles possibles. La génétique moléculaire s’était développée avec Escherichia coli, donc Il fallait un modèle génétiquement très proche.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?