La disparition des contacts répétés avec B. pertussis

Pourquoi la coqueluche touche des adultes jeunes  Abonné

Publié le 23/03/2011

L’AUGMENTATION des cas de coqueluche observée, à partir des années 1980, chez des adolescents et des adultes qui avaient pourtant été vaccinés dans l’enfance est encore mal expliquée. Des Américains ont étudié ce phénomène à l’aide d’un nouveau modèle mathématique. Selon eux, avant l’introduction de la vaccination, le renforcement de l’immunité naturelle acquise à l’occasion de contacts répétés avec Bordetella pertussis pouvait expliquer le maintien d’une certaine immunité de groupe chez les adultes et les adolescents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte