Peste : 11 cas aux États-Unis depuis le mois d’avril

Publié le 26/08/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Depuis le premier avril 2015, 11 cas de peste, dont trois décès, ont été enregistrés par le centre de contrôle des maladies (CDC) d’Atlanta, aux États-Unis – ce qui constitue un pic anormalement élevé comparé à la médiane de 3 cas par an, observée depuis 2001.

Les patients atteints sont répartis dans six Etats : l’Arizona (2 cas), la Californie (1 cas), le Colorado (4 cas), la Géorgie (1 cas), le Nouveau Mexique (2 cas) et l’Oregon (1 cas). Les malades recensés en Californie et en Géorgie ont en commun d’avoir séjourné dans le parc national du Yosemite, en Californie.

Madagascar: 8 morts en 2 jours

A Madagascar, le ministère de la santé à également annoncé, ce mercredi, 12 cas de peste pulmonaire, dont 8 décès, en deux jours, dans le centre du pays, où la maladie réapparaît presque chaque année. Ces trois dernières années, le nombre de cas a continuellement augmenté, faisant de Madagascar le pays le plus touché par cette maladie, avec 86 cas et 38 morts en 2013 puis 263 cas et au moins 71 morts de septembre à fevrier 2014.

Selon les dernières données de l’OMS, ces 15 dernières années, 40 000 cas ont été déclaré par 24 pays. Aucun cas n’a été recensé en France depuis 1945.

Traitement antibiotique

Il existe trois formes de peste qui dépendent de la voie de contamination par la bactérie Yersinia pestis. La peste bubonique (80 à 85 % des cas) se transmet par les puces et se caractérise par des bubons douloureux. La peste septicémique (10 % des cas) se transmet par les puces et par le contact avec des fluides de malades, tandis que la peste pulmonaire, provoquée par l’inhalation de gouttelettes infectées se caractérise par une pneumonie fulminante au début de la maladie.

L’incubation dure entre 2 et 6 jours. Sans traitement, le taux de mortalité oscille entre 66 et 93 %, mais la prise d’antibiotiques abaisse ce taux à 16 %. C’est pourquoi le CDC appelle les médecins confrontés à des signes diagnostiques compatibles avec la peste d’initier un traitement par les aminoglycosides, les fluoroquinolones, ou la doxycycline.

Les premiers symptômes de la peste sont des fièvres et des malaises qui peuvent s’accompagner de douleurs abdominales, de nausées et de vomissement.

Damien Coulomb

Source : lequotidiendumedecin.fr