Entretien

Pascal Brière : Biosimilaires, « d’abord obtenir la confiance »  Abonné

Publié le 11/01/2016

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

LE QUOTIDIEN : Quelle est la situation actuelle du marché des biosimilaires ?

PASCAL BRIÈRE : Le marché des biosimilaires est, à l’heure actuelle, balbutiant en France avec un chiffre d’affaires inférieur à 100 millions d’euros. La pénétration des biosimilaires est encore limitée : elle est très faible pour la somatropine et plus forte pour le filgrastim et l’époétine. Cependant, il faut noter qu’un tournant a été pris en 2015, avec l’arrivée d’un premier anticorps monoclonal biosimilaire, Remsima (infliximab) que nous avons lancé en partenariat avec Celltrion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte