Friture sur la ligne en attendant les arbitrages  

Numéro de santé unique : les urgentistes prêts à la bataille pour le 113  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 10/02/2020
Dans l'attente des décisions du gouvernement sur le service d'accès aux soins (SAS), les organisations d'urgentistes se positionnent fermement pour la mise en place du 113 comme numéro unique de santé (couplé à un numéro de secours/sécurité, le 112). Quitte à « monter au créneau violemment » s'ils ne sont pas entendus.
Le futur service d'accès aux soins doit permettre de désengorger les urgences. Mais avec quel(s) numéro(s)?

Le futur service d'accès aux soins doit permettre de désengorger les urgences. Mais avec quel(s) numéro(s)?
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Pour les urgentistes, c'est le 113 ou rien ! Alors que l'exécutif ne devrait plus tarder à dévoiler ses arbitrages sur le service d'accès aux soins universel (SAS, future plateforme centralisée de régulation des appels), la Société française de médecine d'urgence (SFMU) et SAMU-Urgences de France (SUDF) ont clairement exprimé leur volonté d'instaurer ce numéro de santé unique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte