« Nous sommes tous positifs », le manifeste contre la discrimination des séropositifs

Par Damien Coulomb
Publié le 29/09/2017
- Mis à jour le 29/09/2017

Un manifeste réclamant la fin des discriminations à l'encontre des personnes séropositives a été lancé ce vendredi, signé par 135 personnalités dont les anciennes ministres de la Santé, Marisol Touraine et Roselyne Bachelot, ainsi que la lauréate du prix Nobel de médecine, Françoise Barré-Sinoussi, plusieurs adjoints de la mairie de Paris ou encore par la styliste Inès de la Fressange. Une pétition en ligne accompagne cette initiative lancée par le jeune entrepreneur Camille Genton, lui-même séropositif.

« Grâce aux traitements antirétroviraux, notre charge virale est indétectable, nous ne pouvons plus transmettre le virus et notre espérance de vie est la même que celle de la moyenne des Français. Et pourtant aujourd'hui encore, nous devons mentir aux assureurs ou aux banques dans l'espoir d'être traités de façon digne et équitable », explique le manifeste.

Depuis février, les anciens malades d'un cancer ou d'hépatite C ont le droit, après un délai dépendant du type de pathologie, de ne plus le mentionner lors d'une demande d'assurance emprunteur et peuvent souscrire un contrat d'assurance sans surprime ni exclusion de garantie.


Source : lequotidiendumedecin.fr