Apnée du sommeil

Morbidité cardio-vasculaire élevée chez le patient non traité  Abonné

Par
Publié le 23/02/2017
apnee

apnee
Crédit photo : PHANIE

Le syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAOS) représente la forme la plus répandue des troubles respiratoires nocturnes dans la population générale.

Une étude réalisée par l'Institut de veille sanitaire a montré que dans la population générale, 4,9 % des personnes ont déclaré avoir des symptômes évocateurs de syndrome d'apnées-hypopnées du sommeil et 2,4 % un SAOS diagnostiqué. Elle a également montré que le nombre de personnes traitées par pression positive continue est en augmentation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte