Mélenchon veut abolir l'Ordre des médecins, « une organisation pétainiste »

Par
Publié le 17/03/2017
MELENCHON

MELENCHON
Crédit photo : BFM

Invité ce vendredi matin sur RMC et BFM-TV, dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin, Jean-Luc Mélenchon a déclaré qu'il fallait « abolir » le conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM), une organisation qu'il qualifie de « pétainiste ».

Le candidat de la « France insoumise » a tenu ces propos alors qu'il était interrogé sur sa réforme visant à interdire complètement les dépassements d'honoraires, ce « qui rapporterait 8 milliards d'euros », affirme Jean-Luc Mélenchon (bien au-delà des chiffrages officiels sur le poids des dépassements autour de 2,5 milliards d'euros). Ainsi questionné sur sa façon d'imposer aux médecins la fin des dépassements, Jean-Luc Mélenchon répond d'abord... « on va trouver, mais ce ne sera plus possible ». Quant à savoir si l'Ordre sera d'accord avec cette mesure radicale, la réponse du député européen est alors cinglante : « le Conseil de l'Ordre des médecins sera aboli parce que c'est une organisation pétainiste ».

[[asset:audio:7068 {"mode":"full","align":"null"}]]

Déjà François Mitterrand…

Sur son site, l'Ordre rappelle dans un historique que « c'est une loi du gouvernement de Vichy [7 octobre 1940] qui crée le "Conseil supérieur des médecins" qui s'avère un effecteur zélé de la période indigne de la discrimination. Cet organe de l'"État Français" sera dissous par une ordonnance du gouvernement provisoire de la République Française à Alger présidé par le Général de Gaulle le 18 octobre 1943 ». C'est ensuite le 24 septembre 1945 qu'une ordonnance du Général de Gaulle crée l’Ordre des médecins dans sa forme actuelle dont la principale mission est de veiller au respect de l’éthique médicale. 

Ce n'est pas la première fois qu'un candidat à la présidentielle propose de supprimer l'instance ordinale. En 1981 déjà, le candidat du PS François Mitterrand proposait, à la 85e de ses « 110 propositions pour la France », d'en finir avec l'Ordre des médecins. Une fois élu, cette mesure n'avait finalement jamais été concrétisée.

Régulièrement, des médecins et syndicats minoritaires réclament l'abolition du CNOM. En 2012, le Syndicat des médecins d’Aix et de région (SMAER) appelait à nouveau à sa suppression après la présentation de propositions sur le plafonnement des dépassements d’honoraires et la régulation des installations.


Source : lequotidiendumedecin.fr