Faire de la psychiatrie en prison

Les UHSA, une réponse controversée à la problématique des malades en détention  Abonné

Par
Publié le 09/07/2018
UHSA

UHSA
Crédit photo : AFP

« La prison n'est pas un lieu de soin en tant que tel mais un lieu où des personnes peuvent nécessiter des soins », explique le Dr Fadi Meroueh, chef de service d'une unité sanitaire en maison d'arrêt, résumant ainsi l'avis des participants au colloque « psychiatrie et prison ». Psychiatres, magistrats, sociologues, contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL)… dénoncent la quadrature du cercle que représente le soin en prison.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte