Glissement des tâches, salaires, difficultés de recrutement

Les praticiens de l'AP-HP ont le blues  Abonné

Par
Publié le 08/06/2017
aphp

aphp
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Une enquête* sur les motifs de satisfaction au travail et les difficultés des praticiens de l'Assistance publique – hôpitaux de Paris (AP-HP) confirme que le CHU francilien souffre lui aussi de manque d'attractivité. Présentée le mois dernier en commission médicale d'établissement (CME), l'étude analyse les réponses de 281 praticiens, dont 116 PH et 92 PU-PH. Ils sont pour l'essentiel médecins (171), chirurgiens (32), biologistes (30) et anesthésistes (24).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte