Les généralistes oubliés

- Publié le 21/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Du côté des syndicats de médecins généralistes aussi, on se sent oublié par les différents plans. « On n’accorde toujours au médecin généraliste qu’un strapontin de repérage. Les différents plans prévoient beaucoup de choses pour les structures qui interviennent après l’ambulatoire, mais et pour l’ambulatoire lui même, il ne reste pas grand-chose », le Dr Philippe Marissal, vice président de MG France et président du Syndicat national des généralistes & gériatres intervenant en EHPAD (SNGIE).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?