Du CHU au l'hôpital de proximité

Les acteurs de la chirurgie ambulatoire identifient les freins  Abonné

Par
Publié le 21/11/2019
Entendus dans le cadre d'une mission parlementaire, des professionnels de terrain ont analysé les obstacles au développement de la chirurgie ambulatoire. La taille et les spécificités des établissements jouent.

Crédit photo : S. Toubon

Quelques mois après sa prise de fonction avenue de Ségur, Agnès Buzyn avait fixé l'objectif de 70 % de chirurgie ambulatoire à l'horizon 2022. Auditionnés dans le cadre de la mission d'évaluation et de contrôle des lois de financement de la Sécurité sociale (MECSS), médecins et directeurs ont identifié les freins à lever pour atteindre ce taux. En fonction du type d'établissement, les difficultés rencontrées sur le terrain peuvent changer du tout au tout.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte