VACCINATION CONTRE LE HPV

Le frottis reste de mise  Abonné

Publié le 19/12/2013
1387419267480837_IMG_118032_HR.jpg

1387419267480837_IMG_118032_HR.jpg
Crédit photo : MediaforMedical

Comme l’a rappelé l’Institut national du cancer (INCa) dans sa campagne d’information lancée en juin dernier, la prévention du cancer du col de l’utérus passe par la vaccination, désormais recommandée à toutes les jeunes filles dès l’âge de 11 ans, et le dépistage actuellement réalisé par frottis répétés tous les 3 ans. Ce dernier reste indispensable car le vaccin ne protège pas contre tous les types de papillomavirus (HPV) oncogènes mais seulement contre les types 16 et 18, responsables de 70 % des cancers du col de l’utérus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte