La grogne persiste aux urgences  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 16/05/2019

La vague de grèves qui touche les services d'urgences depuis mi-mars gagne en popularité. Lundi 13 mai, trois syndicats de praticiens hospitaliers ont apporté leur soutien au mouvement. Le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi et SAMU-Urgences de France alertent d'une même voix contre « l'explosion générale qui se préfigure ». L'Association des médecins urgentistes de France appelle même les urgentistes à « s'y associer localement en fonction des situations des établissements ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte