Coûts excessifs de la dialyse en centre, rentes de situation

La Cour des comptes cible la prise en charge de l'IRC terminale  Abonné

Par
Publié le 27/02/2020
Dans son rapport annuel, la Cour des comptes dresse un constat sévère de la prise en charge de l'insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). Elle dénonce les « rentes de situation » en matière de dialyse, pointe certaines « pratiques discutables » de facturation et réclame des baisses de tarifs !

Crédit photo : S. Toubon

Dans son rapport public 2020, la Cour des comptes juge sévèrement la prise en charge de l'insuffisance rénale chronique terminale (ICRT) et appelle de ses vœux une réforme globale.

Le stade terminal de la maladie rénale chronique concerne un nombre croissant de patients. Fin 2017, plus de 87 000 étaient traités pour IRCT (contre 73 500 en 2012). Le coût de prise en charge a atteint 4,18 milliards d'euros pour l'assurance-maladie, soit une croissance annuelle de 2,4 % depuis 2013. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte