Courrier des lecteurs

IVG, cas de conscience ?  Abonné

Publié le 06/11/2018

La notion de pêché dépend de la conscience qu'on en a. À propos de l’IVG, j’ai du mal à comprendre comment des gens (collègues, politiques, administratifs, etc.) peuvent oser vouloir imposer, selon leurs propres valeurs, la réalisation d’un acte, en l’occurrence l’IVG, à quelqu’un qui vit cet acte, en son âme et conscience, comme un péché mortel, ou en tout cas comme contraire à ses valeurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte