Dr Elise Mathy

Il y a une vie après l'AVC  Abonné

Publié le 06/02/2020
Élise Mathy, 30 ans, est onco-endocrinologue à l’Institut Gustave Roussy. Un premier poste qui a valeur de victoire sur l’AVC qui l’a frappée il y a trois ans, et qui donne aujourd’hui un sens supplémentaire à sa vie et à sa pratique de la médecine. Avec son compagnon, rencontré via le groupe facebook AVC jeunes survivants, elle organise des conférences pour sensibiliser la population.

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Elle a eu peur de ne jamais pouvoir devenir médecin. Il y a trois ans, alors qu’elle était presque arrivée au but, après neuf ans de médecine, à l’issue d’un parcours sans faute. Élise Mathy s’effondre, en pleine séance de fractionné, à Créteil. Au top de sa forme, elle prépare le marathon de Paris. « Au bout de 20 minutes d’entraînement, j’ai eu une très forte douleur au cou à droite, puis je me souviens de me retrouver par terre. J’étais incapable de me relever, ni même d’attraper mon téléphone. Puis j’ai fait une crise d’épilepsie partielle du côté gauche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte