Histoire de deux vocations...  Abonné

Publié le 07/05/2018
vocation

vocation
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Vocation vient de vocare, appeler. La médecine est un appel intérieur : on sent qu’on a envie de se mettre à la disposition des gens qui souffrent. Pour être prêtre, c’est quelqu’un qui vous appelle, c’est Dieu.

Quand j’étais petit, je voulais être médecin. Je ne sais pas pourquoi, certainement pas par mimétisme, car il n’y avait pas de médecin dans ma famille. Puis, une fois médecin, je ne pensais pas être prêtre : je pensais que le médecin avait plus de chance d’apporter l’Évangile au monde, puisqu’il touchait un public varié.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte