Fuite de 26 000 incidents internes au CHU de Toulouse, la direction s'explique

Publié le 04/04/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
chu toulouse

chu toulouse
Crédit photo : S. Toubon

Un défibrillateur qui ne reconnaît pas le signal au moment de choquer un patient lors d’une urgence vitale ; une chute de peinture sur un champ opératoire ; une coupure d’électricité au bloc ; 7 à 8 minutes pour rallumer les machines…: entre septembre 2013 et mars 2017, plus de 26 000 fiches d’incidents plus ou moins graves ont été enregistrées par le CHU de Toulouse – dysfonctionnements techniques, pannes de matériel, défaut de personnel, risques divers pour les patients…

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?