Dossier

Regards croisés

Faut-il repousser l'accès à  l'IVG au-delà de 12 semaines de grossesse ? Abonné

Publié le 14/11/2019
Faut-il repousser l'accès à  l'IVG au-delà de 12 semaines de grossesse ?


S. Toubon

Trop de femmes ne peuvent se faire avorter à temps ou sont obligées de se rendre à l'étranger pour y parvenir. Dénonçant cette situation, les militant(e)s du droit des femmes réclament donc une nouvelle extension du délai de réalisation de l'IVG de 12 à 14 semaines de grossesse. En juin dernier, la sénatrice (PS) Laurence Rossignol a traduit cette revendication dans une proposition de loi. En vain, du fait des réticences du gouvernement. Mais la question devrait revenir à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale. La présidente de sa Délégation aux droits des femmes, Marie-Pierre…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte