Face au risque de « dumping médical », le SML réclame un « moratoire » sur le transfert de compétences

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 18/09/2019

Crédit photo : S. Toubon

Alors qu'Agnès Buzyn vient de présenter son premier bilan de mise en œuvre de Ma Santé 2022, le Dr Philippe Vermesch, président du SML, se montre très critique vis-à-vis de ce plan. Devant la presse, il dénonce sans détour les transferts de compétences, synonyme de « dumping médical » pour permettre au gouvernement de réaliser des économies.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)