Entretien

Dr Patrick Pelloux (AMUF) : « La modernité des urgences, c’est d’accueillir tout le monde ! »  Abonné

Publié le 07/09/2015

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

LE QUOTIDIEN : Une controverse a éclaté sur le nombre de services d’urgences menacés de fermeture en raison d’une trop faible activité. Cette restructuration n’est-elle pas inévitable ?

Dr PATRICK PELLOUX : Mais la restructuration a déjà eu lieu ! Fermer de nouveaux services n’est pas la solution. Depuis le rapport Steg, en 1989, les différentes lois et réformes hospitalières ont conduit à maintenir seulement 650 structures d’accueil et de traitement des urgences… En moins de 30 ans, notre pays a été capable de moderniser son réseau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte