Dominique Coudreau : « On entre dans un monde différent »

Publié le 29/09/2009
- Mis à jour le 29/09/2009
LE QUOTIDIEN – Les directeurs d’ARS s’apprêtent à prendre leurs fonctions. Vous, qui avez fait partie de la première promotion de directeurs d’ARH, diriez-vous que les événements sont comparables ?

DOMINIQUE COUDREAU – Je trouve que la situation est assez différente dans la mesure où l’idée d’ARS a cheminé assez longtemps. L’arrivée des « préfigurateurs », leurs missions, leurs objectifs… tout ceci a été préparé de façon beaucoup plus approfondie, pendant des mois, que ce qui s’était passé lorsque nous sommes arrivés en 1996. À l’époque, il nous a fallu tout créer.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?