Parcours de soins

De plus en plus ambulatoire  Abonné

Publié le 11/02/2016

« Il y a 30 ans, le parcours de soins du patient en cancérologie se déroulait quasi entièrement à l’hôpital avec des traitements dont les effets secondaires devaient être gérés le plus souvent en hospitalisation conventionnelle. Aujourd’hui, le paysage a complètement changé avec le développement des nouvelles thérapeutiques systémiques. Désormais, on est certes toujours obligé d’hospitaliser des patients après des chirurgies lourdes, des chimiothérapies un peu agressives ou pour des situations de fin de vie avec un recours aux soins palliatifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte