Cystites, angines, douleurs lombaires… Tollé des URPS contre la « délégation de diagnostic » à des non-médecins  Abonné

Par
Loan Tranthimy -
Publié le 16/01/2020

Crédit photo : PHANIE

Le gouvernement veut-il transférer une partie du diagnostic médical à certains professionnels non-médecins, à la faveur de protocoles de coopération dérogatoires ? La réponse est oui, s'alarme la Conférence nationale des URPS de médecins libéraux (CN URPS-ML).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte