Carmat reçu au ministère de la Santé pour relancer l'étude Pivot sur son cœur artificiel

Par
Damien Coulomb -
Publié le 28/02/2017
CARMAT

CARMAT
Crédit photo : AFP

Le délégué ministériel à l'innovation en santé, le Pr Jean-Yves Fagon, a déclaré lundi avoir eu une réunion « constructive » avec les dirigeants de la société Carmat, promoteur du cœur artificiel éponyme dont l'essai Pivot est actuellement suspendu suite au décès d'un patient ayant manipulé par erreur la batterie de sa bioprothèse. Il s'agissait du 5e patient implanté, après les 4 autres de la première phase d'expérimentation.

« Les dirigeants de la société Carmat ont été reçus ce vendredi 24 février. Cette rencontre a été très constructive afin de rendre rapidement possible la poursuite de l'évaluation clinique de la prothèse cardiaque Carmat, véritable innovation de rupture », a affirmé le Pr Fagon à l'AFP.

Une situation de blocage

Suite au décès du premier patient de l'étude Pivot, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait suspendu l'étude. Par la suite, l'entreprise Carmat a introduit une demande de reprise de son étude, pour la retirer peu de temps après, le 7 février, se plaignant dans la presse de « demandes de documents trop importantes par rapport au problème identifié », par la voix de son directeur général Stéphane Piat, qui avait évoqué la possibilité de reprendre l'essai aux États-Unis.

C'est en vue de régler cette situation de blocage que l'entrevue a été organisée entre les dirigeants de Carmat et le ministère des Affaire sociales et de la Santé.


Source : lequotidiendumedecin.fr