Au « JO », le vaccin BCG n'est plus obligatoire pour les professionnels de santé

Par Dr Irène Drogou
Publié le 01/03/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
ITR

ITR
Crédit photo : Phanie

L'obligation vaccinale pour le BCG est officiellement suspendue au « Journal Officiel » pour les professionnels de santé. Sont concernés les étudiants en médecine, en chirurgie dentaire et en pharmacie ainsi que les étudiants sages-femmes et les personnes qui sont inscrites dans les écoles et établissements préparant aux professions de caractère sanitaire ou social, dont les infirmier(e)s et aides-soignant(e)s (voir liste complète). 

« C'était attendu depuis plusieurs années, explique le Pr Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations. Le Haut Conseil de la santé publique avait rendu un avis en 2017 en ce sens. C'était très discutable de faire une obligation pour un vaccin à l'efficacité limitée chez l'adulte. D’autant plus que la proportion de jeunes non vaccinés dans l'enfance pour le BCG va aller en croissant à l'embauche, depuis la levée de l'obligation de ce vaccin en 2007 chez l'enfant. » Pour rappel, le BCG ne fait pas partie des 11 vaccins obligatoires avant l'âge de 2 ans pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018.

Il reste que certains professionnels sont plus exposés au risque de tuberculose. « La vaccination peut être pratiquée à l'appréciation du médecin du travail, poursuit-il. Le vaccin BCG a une utilité pour la protection individuelle, mais n'influe pas sur l'épidémiologie globale de la maladie. La lutte contre la tuberculose repose sur le dépistage des personnes infectées et bacillifères et de leur entourage. »