Le thermalisme sous l’oeil médico-economique

Après une cure, des patients un peu moins coûteux pour l’assurance-maladie  Abonné

Publié le 15/10/2015
L'étude Ecotherm a porté sur une cohorte de plus de 10 000 curistes

L'étude Ecotherm a porté sur une cohorte de plus de 10 000 curistes
Crédit photo : PHANIE

La médecine thermale ne pèse chaque année que 0,18 % de l’ensemble des dépenses d’assurance-maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte