Algérie : 500 médecins hospitaliers manifestent à Alger et Constantine

Publié le 08/01/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Des centaines de médecins algériens en spécialisation se sont rassemblés ce dimanche dans un hôpital d'Alger et ont manifesté dans les rues de Constantine, appelant à l'abrogation du service civil et militaire.

Appelés en Algérie médecins résidents, ils mènent depuis près de deux mois une grève générale dans les hôpitaux universitaires.

Quelque 500 médecins résidents et étudiants en médecine ont participé au rassemblement à l'hôpital Moustapha Bacha, le plus grand de la capitale, selon un médecin sur place. 

Ils se sont ensuite dirigés vers la Faculté de médecine où un autre rassemblement était organisé, a-t-il ajouté. Aucun incident n'a été signalé.

À Constantine (340 km à l'est d'Alger), des médecins résidents, des pharmaciens et des dentistes ont participé à une autre marche.

La semaine dernière, les médecins ont tenté de manifester dans le centre de la capitale mais se sont heurtés à la police qui a eu recours à la force pour les en empêcher, a indiqué leur mouvement, faisant état de 20 médecins blessés.

Sur les réseaux sociaux, des images de la manifestation où apparaissent un grand nombre de manifestants ont été publiées. Selon leur mouvement, ils étaient un millier.

Le mouvement des médecins résidents – qui sont environ 9 000 en Algérie – a appelé à une manifestation mardi à Oran (ouest).

Avec l'AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr