Accès aux médicaments, les étudiants bordelais s’engagent

Publié le 30/10/2015
- Mis à jour le 30/10/2015

Le 30 et 31 octobre, l’association étudiante UAEM-Bordeaux, membre du réseau international UAEM (Universités Alliées pour les Médicaments Essentiels), organisera à Bordeaux, la première édition de la Conférence francophone internationale sur le thème de l’accessibilité aux médicaments.

Tout le week-end, conférences, débats, tables rondes seront animés par les membres de l’UAEM des pays francophones (France, Suisse, Tunisie, etc.) et par nombreux intervenants de qualité tels que Madame Pascale Boulet - présidente de ReMed (réseau médicament et développement), Dr Pierre Chirac, vice-président de la revue Prescrire, Pr Ahmadou Alioum de l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (ISPED, Bordeaux) entre autres.

Et aussi à la recherche

Leur but : sensibiliser un large public, étudiants ou non, sur les enjeux contemporains de l’accès aux médicaments. Selon l’OMS, un tiers de la population mondiale n’a pas accès aux médicaments dit « essentiels » : antirétroviraux, antituberculeux, antiparasitaires... et 10 millions de décès évitables sont enregistrés chaque année.

L’association UAEM a été créée en 2001 à la suite d’un mouvement de protestation des étudiants en droit de l’Université de Yale (USA) demandant qu’un antirétroviral découvert à Yale puisse être génériqué pour permettre l’accès aux traitements contre l’infection à VIH en Afrique subsaharienne. Association très active, l’UAEM a trois objectifs : promouvoir l’accès des médicaments essentiels et innovations médicales dans les pays en voies de développement via un changement de la législation sur les brevets et l’obtention de licence ; rendre accessible à tous, les travaux issus de la recherche publique ; sensibiliser et autonomiser étudiants et chercheurs ; guider la recherche vers l’intérêt collectif et les besoins de santé publique réels.

Diane Damon

Source : lequotidiendumedecin.fr