À l'ANSM, le défi des circuits courts  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 11/03/2019
ansm

ansm
Crédit photo : S. Toubon

Depuis le 15 octobre 2018, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) teste deux circuits courts destinés à réduire les délais d’instruction des demandes d’autorisation d’essais cliniques de médicaments innovants (Fast Track 1) et à favoriser la mise en place de nouveaux essais avec des molécules connues (Fast Track 2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte