Entre 7,7 % et 21, 2 % des fuites seraient attribuables au benfluorex  Abonné

Publié le 08/10/2012

Une analyse* préliminaire de 2576 fiches cliniques et échographiques sur les « facteurs associés à une fuite aortique et/ou mitrale de grade ≥ 1 chez les patients exposés au benfluorex », transmises à l’Afssaps, confirme une atteinte préférentiellement féminine avec une relation dose-effet et une possible diminution du risque avec le temps après l’arrêt du traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte