Des failles dans les systèmes d’alerte  Abonné

Publié le 13/06/2013

Le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF, raconte qu’il a prescrit du Furosémide à une de ses patientes, très âgée et souffrant d’insuffisance cardiaque. « L’alerte était donnée depuis vendredi, mais lundi, son pharmacien n’avait toujours pas jugé bon de la prévenir », regrette-t-il. Le généraliste a constaté par lui-même que sa patiente avait reçu une boîte... d’un des deux lots incriminés, mais il s’est rendu compte que le blister ne contenait que des diurétiques et aucun somnifère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte