Vincent Lambert : les trois médecins experts se désistent

Par
Coline Garré -
Publié le 15/06/2018

Les trois médecins experts nommés par le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) pour réaliser l'expertise clinique de Vincent Lambert, hospitalisé depuis 2008, se sont désistés, invoquant leur incapacité à résister aux « tentatives de manipulations et aux critiques diverses » et une « très grande confusion pas propice au bon fonctionnement de l'expertise ».

« Les trois experts n'ont aucun moyen de mettre de l'ordre dans cette procédure d'expertise et d'affirmer une autorité qui mettrait au pas ceux qui manient opprobre et dénigrement ou fausses vérités », écrivent les trois médecins dans une lettre datée du 10 juin.

« Fort de ce constat, le collège d'experts ne peut que prendre acte qu'il n'a pas la stature pour résister à ces tentatives de manipulation et aux critiques diverses », ont-ils souligné.

Les médecins suggèrent au tribunal administratif de constituer un collège d'experts « d'une autorité non contestable », où siégerait par exemple le Pr Didier Sicard, ancien président du Comité consultatif national d'éthique, ou le Pr Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale à l'université Paris Sud-Saclay. Ils suggèrent que l'expertise soit itérative, ou réalisée en terrain neutre. 

Leur demande de désistement a été acceptée par le président du tribunal administratif.

Cette même juridiction avait rejeté, le 6 juin, la demande de récusation de ces experts, déposée par les parents et une partie de la fratrie de Vincent Lambert. 

En attendant la nomination du prochain collège de médecins, une nouvelle audience sur « les modalités de l'expertise » se tiendra mercredi 20 juin au tribunal administratif.


Source : lequotidiendumedecin.fr