Arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme sur Vincent Lambert

La loi Leonetti est confortée, tout comme son évolution actuellement discutée  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 08/06/2015
La mère de Vincent Lambert et ses avocats ont dénoncé une décision " inique »

La mère de Vincent Lambert et ses avocats ont dénoncé une décision " inique »
Crédit photo : AFP

En réponse à la saisie des parents de Vincent Lambert, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a estimé le 5 juin qu’il n’y aurait pas violation de l’article 2 de la convention européenne des droits de l’homme (droit à la vie) en cas de mise en œuvre de la décision du Conseil d’État du 24 juin 2014, qui jugeait licite la décision d’arrêt de l’alimentation et l’hydratation artificielles prise par le Dr Kariger en janvier 2014.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte