Avec le Pr Raphaël Pitti auprès des médecins Syriens

Former les soignants, « héros de cette guerre »  Abonné

Publié le 22/04/2013
1366593256427026_IMG_103652_HR.jpg

1366593256427026_IMG_103652_HR.jpg
Crédit photo : Laurence Geai

ILS SE BATTENT à mains nues. Seuls, dans des hôpitaux qui n’en ont souvent que le nom, sous-sols d’immeubles, cuisine d’appartements, les médecins syriens soignent des blessures de plus en plus complexes. Il est loin le temps où le régime de Bachar el Assad ne tirait sur les manifestants qu’à balles réelles. Aujourd’hui, il largue des barils de TNT sur des maisons, il bombarde les civils à coups d’obus de mortiers, envoie des missiles scud sur des faubourgs, quadrille des quartiers avec ses snipers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte