Tribune libre

Dépistage prénatal et loi de bioéthique : défense d’un amendement  Abonné

Publié le 15/03/2011
1302258814236013_IMG_56315_HR.jpg

1302258814236013_IMG_56315_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

Par le Dr Patrick Leblanc

« LORSQUE les conditions médicales le nécessitent »... Ce simple ajout à l’alinéa 4 de l’article 9, voté lors du passage de la loi de bioéthique à l’Assemblée nationale, a suscité une réaction scandalisée de certains médecins : ils estiment que cet amendement est contraire au droit d’information du patient et expriment leur souhait qu’il soit supprimé. Cela signifierait que tous les médecins seraient tenus de proposer systématiquement, à toutes les femmes enceintes, ces examens de dépistage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte