Chronologie

Publié le 15/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

9 août 2011 : À la suite du témoignage d’une infirmière, d’une aide soignante et d’un cadre hospitalier devant la direction de l’hôpital de Bayonne, le Dr Nicolas Bonnemaison est interpellé et placé en garde à vue.

16 août 2011 : près de 400 médecins et membres du personnel soignant manifestent leur soutien au Dr Bonnemaison au travers d’une pétition, qui recueillera des centaines de signatures.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?