Centre du don des corps de Paris-Descartes : l’IGAS et l’IGÉSR pointent de « graves manquements éthiques »  Abonné

Par
Elsa Bellanger -
Publié le 15/06/2020

Crédit photo : S.Toubon

De « graves manquements éthiques ont perduré pendant plusieurs années dans une de nos plus prestigieuses facultés », concluent l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l'Inspection générale de l'éducation du sport et de la recherche (IGÉSR), dans une synthèse de leur rapport sur la gestion du Centre du don des corps (CDC) de l’Université Paris-Descartes, mise en ligne samedi.

Des « faits graves » et des alertes ignorées

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte