Au CHU de Reims, silence et protection  Abonné

Publié le 30/06/2014

Le Centre hospitalier universitaire de Reims ne veut plus communiquer autour du patient Vincent Lambert. Depuis le début de l’année, des mesures de sécurité ont été instaurées autour de sa chambre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte