Convention : le SML assume sa « signature de combat » pour faire bouger les lignes

Par Cyrille Dupuis
Publié le 10/01/2018
- Mis à jour le 15/07/2019
SML

SML
Crédit photo : S. Toubon

Pas question de délivrer un « chèque en blanc » à l'assurance-maladie ou au gouvernement : le président du Syndicat des médecins libéraux (SML), Philippe Vermesch, a défendu ce mercredi devant la presse sa « signature de combat » de la convention médicale, une décision massivement adoptée par ses cadres (91,6 %) samedi dernier en assemblée générale, et qui sera officialisée ce jeudi 11 janvier à la CNAM.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?